Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Le plein de bons plans pour la rentrée des étudiants à Bordeaux
Vie pratique 

Le plein de bons plans pour la rentrée des étudiants à Bordeaux

par La Rédaction.
Publié le 23 septembre 2022.
Imprimé le 27 septembre 2022 à 13:33
759 visites. 2 commentaires.

Alors que la plupart des étudiants ont fait leur rentrée, Rue89 Bordeaux dresse un panorama des adresses et des bons plans à connaître à Bordeaux : idées de sorties culturelles, transports pratiques, et adresses de bars et restaurants.

Le coût de la rentrée universitaire serait en hausse de 3 % dans l’Académie de Bordeaux, selon l’Association Territoriale des Étudiants Aquitains (Atena), qui a publié une étude en août 2022.

Dans un contexte de crise économique et sociale, le logement reste le « point noir » des postes de dépenses. L’association salue l’encadrement des loyers mis en place à Bordeaux, mais soulève quelques perspectives, dont le l’élargissement de la tarification solidaire dans les transports à tous les jeunes et le maintien du repas à 1 euro dans les restaurants universitaires pour les étudiants précaires.

A Rue89 Bordeaux, nous avons sélectionné, sans être exhaustif, des adresses et des bons plans pour découvrir l’offre culturelle de la ville, se restaurer ou se déplacer à moindre coût.

Si, vous aussi, vous avez des bons plans à partager, n’hésitez pas à commenter.

Restauration : où manger bien et pas cher

  • Sur le campus : Restos U, épicerie solidaire et foodtrucks
    Le resto U est l’option N°1 pour manger équilibré à petits prix – 1€ le repas pour les étudiants boursiers, 3,30€ pour tous les autres. Il y en a 16 dans la métropole, donc forcément un pas loin de chez vous.

    L’épicerie solidaire le Comptoir d’Aliénor propose des produits alimentaires et autres à des prix inférieurs de 60% au prix du marché. Pour profiter de ces prix, vous devez faire préalablement une demande auprès de la Fédération Atena. 

    A Pessac, trois nouveaux foodtrucks sont présents sur le campus depuis cette rentrée 2022. Sélectionnées par l’Université Bordeaux Montaigne pour pour « leur démarche éco-responsable » (produits bio, circuits courts), les prestataires proposent tous des menus végétariens. Comptez de 4 à 6 euros pour un plat ou un sandwich, et moins de 10 euros pour une formule complète.
Le Réseau Paul Bert, un resto bon plan en plein centre-ville (WS/Rue89 Bordeaux)
  • Des restos abordables en centre-ville
    Le Réseau Paul Bert, dans la rue du même nom à Bordeaux, propose un menu, plat du jour et/ou fromage, au prix défiant toute concurrence : 5€. Et c’est bon.

    La Petite Mirepoix, située rue Saint-Sernin, propose tous les midis un plat unique, un bowl copieux et succulent, parfois végé, à 8€. C’est tout petit, la plupart des clients prennent donc à emporter. Et mieux vaut réserver son bowl avant midi, il n’y en a pas pour tout le monde !

    La Cantine, restaurant associatif du Garage moderne, propose du lundi au vendredi (12h/14h) des plats faits maison. Comptez 12 euros pour le menu viande (plat + dessert) et 10 euros pour le menu végétarien.

    Lieu associatif géré par les étudiants des Beaux-Arts, le Café Pompier, 7 place Pierre-Renaudel à Bordeaux, propose le midi des plats à petit prix. Outre la restauration, le Café accueille, tout au long de l’année, des événements musicaux et artistiques.
  • Vente de paniers de légumes et de fruits locaux
    Les Petits Paniers Campus : une distribution de paniers de fruits et légumes de saison délivrés sur des sites universitaires bordelais au prix de imbattable de 5€. Ce projet est mené par l’Espace Santé Étudiants de l’Université de Bordeaux en collaboration avec des associations étudiantes bordelaises.
    Les produits sont proposés par des maraîchers locaux et la sélection prend donc en compte la saisonnalité des produits. Pour commander, rendez-vous dans l’un des points de distribution aux horaires indiqués. On vous délivrera un ticket pour récupérer le panier la semaine suivante. Et ainsi de suite !

    Le Panier Fraîcheur Maraîcher, coopérative située à Eysines, propose chaque semaine des paniers composée avec des légumes et/ou des fruits de saison, issus de producteurs du département. Pour les étudiants, le panier est au prix de 10 euros. Le panier est à commander sur le site de la coopérative et à venir chercher sur place, au 44 rue du 19 mars 1962 à Eysines (accessible en transports en commun).
    Inscription et commande sur le site de la coopérative
  • Distributions alimentaires
    Créée en 2016 à Paris, l’association Linkee, qui organise des distributions alimentaires, s’est implantée à Bordeaux depuis un an. L’association lutte contre le gaspillage alimentaire en récupérant les invendus pour les distribuer aux étudiants précaires.
    Pour bénéficier de l’aide alimentaire et s’inscrire, il faut remplir un formulaire en ligne. Le jour de la distribution, une carte étudiante ou un certificat de scolarité est demandé. À Bordeaux, les distributions ont lieu le mardi au 125 cours Alsace-Lorraine (Infos Jeunes Nouvelle-Aquitaine) de 19h à 20h. Le mercredi, de 19h à 20h, une autre distribution est organisée à Talence au 97 avenue Prévost (résidence Jean Zay).
    Informations sur le site et sur la page Facebook de Linkee

Transports : les étudiants ont le ticket

  • TBM
    Le réseau de transports en commun métropolitain a plusieurs tarifs à destination des jeunes. Les étudiants peuvent bénéficier de 10 voyages à 7,90 euros. Le ticket est rechargeable 10 fois. Une carte étudiante, comme justificatif, est obligatoire pour circuler.
    Pour ceux et celles qui préfèrent un abonnement, le Pass Jeune, pour les moins de 28 ans, comporte plusieurs options. Le pass annuel est disponible à 20,40 euros par mois. Le pass mensuel, lui, est à 34,40 euros par mois.
    Depuis l’entrée en vigueur de la tarification solidaire, les étudiants bousiers à l’échelon 7 bénéficient de la gratuité des transports. À noter qu’en dessous de 25 ans, il faut prouver son indépendance fiscale du foyer des parents pour faire une demande.
    Simulation et demande à faire sur le site de la Métropole
Le réseau TBM propose des tickets ou des abonnements à tarifs réduits pour les étudiants (VB/Rue89 Bordeaux)
  • TER
    Pour les moins de 28 ans, la Région Nouvelle-Aquitaine et la SNCF proposent un pass annuel pour voyager en TER. Le pass abonné annuel octroie 1 an de voyages illimités sur le même trajet TER aller-retour dans la région. Pour les jeunes qui travaillent, le pass est pris en charge à 50% avec la prime transport employeur. Un pass mensuel ou hebdomadaire, avec les mêmes conditions, sont également disponibles. Les abonnements incluent une « garantie fiabilité » qui permettent une compensation financière en cas de retards ou de suppressions de trains. À noter que jusqu’au 10 octobre, 30% de réduction sont offerts sur la première mensualité pour toute nouvelle souscription à un abonnement mensuel ou annuel.
    Informations et abonnements sur le site de la SNCF
  • Le vélo
    La Maison métropolitaine des mobilités alternatives (MAMMA), cours Pasteur, prête des vélos gratuitement. Le prêt peut aller jusqu’à 10 mois pour un vélo « classique » et 2 mois un vélo à assistance électrique. Les conditions du prêt : habiter l’une des 28 communes de la métropole et être majeur. Les étudiants peuvent renouveler l’emprunt tous les 10 mois, sur présentation d’un justificatif de scolarité.
    Informations sur le site de la Métropole

Culture : les bons tuyaux

  • La Carte Jeune
    Valable sur 21 communes de la Métropole, la Carte Jeune s’adresse aux moins de 26 ans. Gratuite et simple d’obtention (une carte d’identité et un justificatif de domicile suffisent), la carte donne accès à des réductions ou des entrées gratuites pour des centaines d’événements sportifs et culturels : cinéma, concert, salle d’escalade, librairies…
    Plus d’informations sur le site internet
  • Bordeaux accueille ses étudiants
    Samedi 1er octobre, la mairie de Bordeaux propose une journée dédiée à la culture aux étudiants néo-bordelais. De 11h à 20h, diverses activités sont inscrites au programme : découverte du Conservatoire et du Grand Théâtre, visites des musées d’Aquitaine, des Beaux-Arts, des Arts décoratifs et du design ou du CAPC Musée d’Art contemporain. En fin de journée, des concerts à la bibliothèque du Jardin Public ou à celle des Capucins sont organisés. L’ensemble des activités sont gratuites pour les détenteurs de la Carte Jeune.
    Programme et inscription sur le site de la Ville
  • Les Initiales
    Du 16 au 29 septembre, l’université Bordeaux Montaigne propose à ses étudiants des événements artistiques et culturels. Au programme : défis sportifs, conférences, expositions, atelier de réparation vélos…
    Informations sur le site de l’université
  • Parcours Mémoires et partages
    Le 6 et et le 13 octobre, l’association Mémoires et Partages organise, à destination des étudiants, deux parcours (gratuit et sur inscription) dans Bordeaux sur la thématique de la colonisation et de l’esclavage.
    Informations et inscription sur le site de l’association
  • Cinéma
    A L’Utopia, la carte d’abonnement propose 10 places à 50 euros. Non nominatives, les places n’ont pas de date limite d’utilisation et sont valables dans tous les Utopia en France.
    Renseignements sur le site Internet ou à l’Utopia, 5 place Camille Jullian à Bordeaux

    L’UGC, le groupe français de cinéma qui exploite une trentaine de salles à Bordeaux, a une offre dédiée aux moins de 26 ans à 17,90 euros par mois. L’engagement est d’un an.
    Renseignements sur le site Internet
  • Opéra
    Une nouvelle formule d’abonnement pour les jeunes de 16 à 28 ans est mise en place. L’abonnement pour la saison permet de choisir 5 spectacles au minimum et de bénéficier d’un tarif préférentiel à 10 euros la place.
    Informations sur le site de l’Opéra National de Bordeaux
  • Allez les Filles
    L’association Allez les Filles est surtout connue pour son festival Relache, créé en 2010, qui investit les quartiers et les places de toute la métropole bordelaise avec des concerts gratuits ou à petits prix. L’adhésion (10€/an) vous permet de bénéficier de réductions ou d’assister gratuitement à des événements organisés autour de la musique. A mettre aussi dans les virées nocturnes.
  • Bordeaux Open Air
    Tout un programme estival avec, en après-midi, des rendez-vous dominicaux gratuits autour des musiques électroniques dans les parcs et jardins de Bordeaux.

Virées nocturnes : où faire la fête sans se ruiner ?

  • Schlouk Map
    L’application Schlouk Map recense les happy hour grâce à une carte interactive. À Bordeaux, plus de 80 bars y figurent. Pour chacun d’entre eux, la carte des boissons est référencée avec les prix et les « services » : restauration, terrasse, dj set… Un filtre permet même de voir les bars qui proposent des pintes à moins de 4 euros. Une version payante de l’application offre des réductions.
    Disponible gratuitement en téléchargement sur Android et ou iOS
  • Pour un boire un verre
    Difficile d’être exhaustif dans ce domaine. On peut tout de même retenir, côté bons plans, le Beer Box, au pied de la basilique Saint-Michel, avec un saucisson offert pour une pinte achetée en happy hour (5 euros) ; le Café des moines, rue des Menuts, qui propose un happy hour du mercredi au dimanche de 17h à 20h et un billard en sous-sol ; le Bad Mother Fucker Pub, cours de l’Argonne, avec un happy hour de 15h à 21h, le tout avec une playlist allant du rock aux années 90 ; ou encore, quai de la Monnaie, La Tencha, qui, entre soirées quizz et dj sets, propose la pinte à 3 euros et le mojito à 5 euros en happy hour, de 17h à 20h.
Place Fernand Lafargue, autre adresse pour l’apéro (VB/Rue89 Bordeaux)
  • Pour danser (en club)
    Là encore, l’offre ne manque pas. Côté musiques commerciales et soirées BDE, le Theatro, proche du pont Chaban Delmas ; le Cercle, vers le Grand Théâtre ; ou encore La Plage, quai de Paludate, se positionnent comme les « grosses » discothèques à Bordeaux.
    La scène techno et électro n’est pas pour le moins délaissée avec, en figure de proue, l’Iboat, dans le quartier des Bassins à flots, qui a notamment accueilli par le passé des têtes d’affiche comme Laurent Garnier ou Arnaud Rebotini. Quelques BPM au-dessus, dans une ambiance plus rave, le Hangar FL, quai de la Souys, programme des collectifs locaux et des artistes internationaux, allant de la house à l’acidcore, en passant par la techno ou la psytrance.
  • Le bars associatifs
    Malgré le Covid et la fermeture de nombre d’entre-eux, les bars associatifs animent toujours le centre-ville bordelais. À la différence des bars « classiques », une adhésion à l’année (souvent autour de 10 euros) est demandée. Pas d’alcool fort, mais de la bière, du vin ou des softs à prix réduits et de la musique, parfois jusqu’à 6h du matin. Un bon compromis entre le bar et la boîte.
    Les plus connus : le BB25, rue Bouquière ; Le Cercle des poètes disparates, rue du Mirail ; l’Esperanza, place de la Victoire ; l’Antidote, rue Élie Gentrac.
  • Demandez Angela
    Bordeaux fait partie des villes qui ont rejoint le dispositif « Où est Angela ? » qui entend lutter contre l’insécurité et le harcèlement de rue. Le nom de code « Où est Angela ? » peut être adressé aux personnels des établissements de nuit et autres partenaires du dispositif pour demander de l’aide.
    Des bornes d’appels d’urgence sont également disponibles aux stations Victoire et Porte de Bourgogne et dans 10 rames du réseau de tram. Les partenaires du dispositif ont été formés à venir en aide aux victimes ou témoins d’harcèlement.
    Informations et liste des partenaires sur le site de la mairie

Vie pratique : occasions à saisir

  • Étu’Recup, pour s’équiper à moindre coût
    Lancée en 2014 sur le campus de l’Université Bordeaux-Montaigne, l’association Étu’Recup promeut la réduction des déchets et des modes de consommations responsables pour lutter contre la précarité. L’association compte notamment un lieu de vie sur le campus de l’université : la Ressourcerie. Cette dernière permet de donner une seconde à des objets en bon état (électroménager, mobilier, vêtements…).
    L’association organise des collectes de dons auprès de particuliers ou de professionnels. Les objets remis en état sont ensuite revendus, aux adhérents, à petit prix dans la boutique. L’adhésion à l’année est à prix libre, avec un minimum fixé à trois euros.
    Page Facebook : https://www.facebook.com/eturecup
  • Pour étudier/ réviser
    Bordeaux compte neuf bibliothèques de quartier et une centrale, à Mériadeck. L’entrée dans les bibliothèques municipales est libre et gratuite. Pour emprunter des livres ou des documents, il faut s’inscrire. La délivrance de la carte d’abonnement est gratuite, sur présentation d’une pièce d’identité. L’inscription est valable un an à compter de la date d’inscription.
  • Se soigner
    L’Espace Santé Étudiants, sur le campus de Pessac, est un centre de santé dédié aux étudiants des établissements d’enseignement supérieur. Il est possible de prendre des rendez-vous pour des consultations en médecine générale (sans frais à avancer, tiers-payant), mais aussi avec un diététicien ou un psychologue. Des ateliers de gestion du stress ou de relaxation sont aussi proposés.
  • Infos jeunes
    Le Centre Régional Information Jeunesse (CRIJ) propose des bons plans à l’attention des étudiants : aides, jobs, logement, santé, culture, loisirs, mobilité… à son accueil Info Jeunes Bordeaux, au 125 cours Alsace-Lorraine à Bordeaux.
    Au niveau régional, un site Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine vient d’être lancé en septembre où il est possible de trouver la structure Info Jeunes la plus proche et aussi prendre un rendez-vous. Un service de petites annonces (job, stage, alternance…) est également en ligne ainsi qu’un agenda pour découvrir des événements à proximité et des liens directs vers des ressources utiles (sites partenaires, aides, réseaux sociaux…).
L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Le squat de la rue Gravelotte expulsé en moins de 24 heures par les forces de l’ordre

par Victoria Berthet. 538 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Succès de la tarification solidaire chez TBM, qui retrouve sa fréquentation d’avant-crise

par Simon Barthélémy. 455 visites. 5 commentaires.

Philippe Poutou retrouve un emploi dans le cinéma

par La Rédaction. 597 visites. 3 commentaires.
×