Dossier #19 : Bordeaux de la terre à l’assiette
Kiosque abonné  Société 

Dossier #19 : Bordeaux de la terre à l’assiette

actualisé le 28/12/2017 à 23h27

Non, le compte n’y est pas. Nicolas Hulot l’a dit, puis s’est repris. Dans tous les cas, mieux vaut effectivement oublier ces États généraux qui ne débouchent sur rien de très concret pour les consommateurs et les paysans vraiment soucieux d’une “alimentation saine, sûre et durable”. Ce thème de la phase 2 des travaux de ce Grenelle de la bouffe n’a donné lieu qu’à « une feuille de route sans objectifs concrets » ni moyens dédiés, d’après Camille Dorioz, responsable agriculture à la Fédération nature environnement, citée par Le Monde.

Heureusement, la société civile prouve sur ce sujet comme en bien d’autres domaines qu’elle peut être bien plus avancée que notre État jacobin enkysté par les lobbies.

Dans l’agglomération bordelaise, les collectivités réfléchissent depuis des années aux façons d’approvisionner localement et/ou en bio les cantines, ou de proposer aux enfants des menus végétariens. Des myriades d’associations (Amap…) et de sociétés (Ruches, Supercoop…) mettent en relation les consommateurs aux producteurs du coin, non sans difficulté, comme nous l’explique Anaëlle Sorignet dans le premier volet de ce dossier. D’autres aident leurs concitoyens à cultiver la terre pour le plaisir, pour créer du lien social, ou pour qu’ils en fassent leur métier, à l’instar de la Ferme de la Glutamine.

« Oui il y a une montée en puissance des initiatives d’agriculture alternatives, affirme l’ingénieur agronome bordelais Damien Toublant (dans un entretien à suivre). Mais ce qu’on voit dans les villes n’est que la partie émergée d’un mouvement de fond : la réappropriation de l’alimentation, de la production agricole et de l’espace public. Alors que l’agriculture et l’alimentation vivent une crise quasi permanente, la société civile dit : « Vous gérez mal les choses, on va s’en occuper ». Bien au-delà de micro-initiatives, ils portent un projet de société. »

Et comme on parle d’alimentation et de bien-manger, Rue89 Bordeaux vous offre quelques bons plans pour (ré)apprendre à cuisiner, et pourquoi pas faire des rencontres autour des fourneaux. Joyeux Noël !

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Les informations auxquelles participent plusieurs journalistes de l'équipe.

En BREF

En rejoignant LREM, la sénatrice Françoise Cartron vire à droite selon le PS

par Xavier Ridon. 395 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Bordeaux lance les classes artistiques sur le modèle des classes vertes

par Sébastien Rouet. 441 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La vigne et l’agriculture en Gironde, encore dévastées par la grêle

par Walid Salem. 972 visites. Aucun commentaire pour l'instant.