Levez et serrez-vous les coudes dans les bars (et cafés) associatifs #2
Vie pratique 

Levez et serrez-vous les coudes dans les bars (et cafés) associatifs #2

actualisé le 12/03/2019 à 12h28

Lieux de rencontre et de partage à vocation culturelle, les cafés et bars associatifs continuent de se développer dans la métropole bordelaise. Prendre un verre et découvrir la danse ou le théâtre, participer à une activité en famille, assister à un concert ou se détendre après le travail, dans un jardin privé, une ancienne carrosserie ou une cave aménagée : chacun a son originalité. Visite guidée.

Si l’ambiance est conviviale, parfois familiale, si vous pouvez venir boire un verre – mais pas d’alcool fort – souvent servi par des bénévoles ou participer à des ateliers en rencontrant du  monde – des adultes, des enfants, parfois même vos voisins -, si vous avez payé une adhésion annuelle…

Nul doute doute que vous trouvez dans un café ou bar associatif ! Grâce à leur statut, certains sont même les seuls endroits ouverts en centre-ville après deux heures du matin, mais c’est une autre histoire.

En 2014, Rue89 Bordeaux vous avait proposé une sélection d’une quinzaine de bars et restaurants associatifs à Bordeaux. Depuis, une dizaine ont vu le jour dans la métropole, les voici :

1- Les familiaux

2- Les artistiques

3- Les bricolos

4- Les décontractés

5- Les noctambules

1- Les familiaux

Le Kfé des familles

Après la sieste, à la sortie de l’école, pendant les vacances scolaires, toutes les occasions sont bonnes pour les enfants de venir s’y amuser et pour les adultes d’y échanger entre parents. 

Depuis 2013, l’association Kfé des familles s’est installée dans une échoppe bordelaise du quartier Bacalan. Elle est née de la volonté des habitants et parents du coin de créer un espace adapté à leurs bambins. Et tout a été pensé pour devenir un lieu de rencontre familial agréable : cuisine, salle de bain avec table à langer, salle d’éveil, jeux de société en libre accès, terrasse et potager…

Aux beaux jours, le Kfé des familles s’installe de l’autre côté de la rue, Place Buscaillet. (Archives 2018 Kfé des Familles)

Des ateliers hebdomadaires sont mis en place pour tous les âges : cuisine le vendredi après-midi, ateliers d’éveil au yoga ou à la langue des signes pour les 0-3 ans le jeudi et samedi matin et activités manuelles le reste de la semaine. 

Pendant ce temps, pères et mères peuvent se retrouver pour discuter autour d’un café, thé, diabolo, verre de vin etc. Pour les gourmands qui viendraient prendre le goûter, pichet de sirop, tartines de confiture et poches de bonbons sont proposés parmi de nombreuses sucreries. 

Un mercredi sur deux, le « Kfé » se transforme en table d’hôtes. Les bénévoles se mettent aux fourneaux pour partager leurs recettes et savoir faire. Une vingtaine de couverts sont dressés pour un menu – entrée, plat, dessert – à 9,5€ (+2€ pour les non adhérents). Réservation nécessaire, jusqu’à 11h le jour même. 

  • Adhésion annuelle de 22€ par famille.
    46 rue de New-York, Bordeaux / Arrêt tram B : New-York.
    Ouvert de de 10h à 12h30 le mercredi, jeudi (9h30), samedi et de 15h30 à 18h30 le mardi, mercredi, vendredi. 

Thé’O Bulles

Des activités adaptées pour les petits et les grands. (Archives Thé’O Bulles)

Lancée en octobre 2018, Thé’O Bulles n’a pas encore trouvé le local qui lui permettra d’installer définitivement son café associatif. En attendant, elle va à la rencontre des Pessacais en organisant des manifestations ponctuelles chez ses partenaires. 

C’est à la Maison de quartier de Cap de Bos, le mercredi soir que vous pouvez être certains de ne pas la louper. Adhérents et habitants s’y retrouvent pour boire un verre, profiter d’un concert ou simplement discuter. À la façon d’une auberge espagnole, Thé’O Bulles propose à ceux qui le souhaitent d’apporter un plat pour le partager, tandis qu’elle s’occupe des boissons. 

Créer des moments de convivialités entre les habitants, valoriser la culture et les pratiques issues du développement durable : tels sont les objectifs des ateliers proposés par l’association. Pour enfants, pour adultes ou pour toute la famille ; tout le monde y trouve son compte. 

Pour tous les événements – ateliers tricot, gastronomie, bien-être, musique, langues, spectacles, journées festives, café littéraire etc. – les dates et points de rencontre sont donnés sur la page Facebook plusieurs semaines à l’avance.

  • Permanence le mercredi de 19h30 à 22h30 à la Maison de quartier Cap de Bos, 39 avenue des Provinces, Pessac.
    Adhésion libre, à partir de 2€. Gratuit pour les enfants.

Le Café des Douves

Au Café des Douves, une médiathèque en kit est à disposition des visiteurs. (LD/Rue89 Bordeaux)

Depuis 2015, la Maison de Vie associative et des habitants a remplacé l’ancien Marché des Douves de Bordeaux édifié en 1886 dans le quartier des Capucins. Animée par l’association Halle des Douves, elle est devenue un lieu de rencontre entre les riverains et plus de 120 associations qui cohabitent en synergie. 

Les occasions de se retrouver sont nombreuses : cours hebdomadaires de Qi Gong, des ateliers tissage, méditation, des rencontres mémoire pour collecter des archives du quartier et au quotidien des représentations de danse urbaine. Les événements, récurrents et occasionnels, sont inscrits dans l’Agenda sur le site. 

Au cœur du nouveau Marché des Douves, dans le café associatif, une médiathèque ambulante déploie des « Ideas Box » – par Bibliothèques Sans Frontières – le mercredi et jeudi après-midi. Quatre boites sont mises à dispositions des visiteurs et animées par des associations membres : une bibliothèque, du matériel numérique (caméra, ordinateur, tablettes tactiles), jeux de société etc.

Pour les enfants, le dernier vendredi du mois, l’association Caliconte propose une rencontre Café-Conte de 19h30 à 22h. Tous les mercredis après-midi d’octobre à mars, l’association Les P’tits Gratteurs investit le café associatif pour animer des activités récréatives. 

Le deuxième vendredi de chaque mois – d’octobre à juin -, sourds et entendants se donnent rendez-vous à partir de 18h30 pour échanger autour d’une thématique : c’est Le Café Signes. L’entrée est gratuite mais les places étant limitées la réservation est parfois obligatoire.

Pour se désaltérer après toutes ces activités, des boissons bio et issues du commerces équitables sont servies aux adhérents : sirop, jus de fruits, limonade, café, vin, bière… Derrière le comptoir, des petits mots écrits sur des post-it sont accrochés ; ici, on pratique aussi le café suspendu ! 

  • Adhésion annuelle de 1€. Gratuit pour les enfants.
    4 rue des Douves, Bordeaux.
    Ouvert du mercredi au vendredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 19h, et le samedi de 10h à 14h. 

2- Les artistiques

Le Tchaï

Implanté depuis une vingtaine d’années à Bordeaux, le Tchaï, qui souhaitait développer la pratique du théâtre et de la danse dans ses murs, est géré depuis septembre 2018 par l’association La Clé du Quai.

Au Tchaï, les amateurs de thés seront servis. (Archives Le Tchaï)

Côté café, vous trouverez une large sélection de boissons caféinées, fruitées ou alcoolisées. À siroter en jouant aux jeux de société, en bouquinant les livres à disposition, ou simplement en profitant de la tranquillité des lieux pour se ressourcer. 

Sur la pause déjeuner, de 12h à 14h30, le café propose un plat du jour à 8€ avec un dessert pour 2€ supplémentaires. Toute la journée, savourez des en-cas salés végétariens : croque monsieur, quiche ou tarte, salade composée ; et sucrés : muffins, part de gâteau, yaourts bio etc.

De nombreux événements sont organisés pour les adhérents : Bal Forró tous les mardis, ateliers d’écritures le premier lundi du mois, initiation au Gospel le deuxième samedi du mois, cours de Yoga deux fois par semaine, expositions, massages, méditations, conférences, projections.

Le Tchaï c’est aussi un studio de danse au sous-sol qui reçoit des élèves en danse contemporaine, théâtre et danse-théâtre tous les soirs et pour des stages un week-end par mois. Tout au long de l’année, apprentis danseurs et professionnels créent des spectacles en vue du festival annuel de l’association : le Bruit des Corps.

Si vous passez par là vous aurez peut être l’occasion d’assister aux représentations des  compagnies locales du spectacle vivant, accueillies en résidence une semaine par mois…

  • Adhésion à vie au café à prix libre. Adhésion pour les cours de danse et théâtre 5€ puis tarif annuel ou à la carte.
    49 rue du Mirail, Bordeaux.
    Ouvert du lundi au samedi de 12h à 20h30. 

Droles de Scènes

Entièrement décoré avec du mobilier de récupération ; fauteuils rouges, rideaux de velours, spots lumineux, le café théâtre accueille depuis cinq ans jusqu’à 50 spectateurs trois soirs par semaine pour une dose de rire.

La soirée du jeudi est réservée à l’association « Rire à Bordeaux » qui organise le « Gavé Stylé », premier Comedy Club Bordelais. Huit personnalités montent sur scène à tour de rôle pour faire découvrir leur monde. Surprise totale pour le public et même pour les bénévoles puisque les artistes s’exécutent sans avoir passé de casting au préalable. L’entrée à 5,5€ vous offre une consommation en plus de l’accès à la séance, et prévoir un paiement au chapeau à la sortie. 

Chaque week-end de nouveaux spectacles sont réalisés par des débutants ou des professionnels : one wo.man show ou duo et des comédies deux à trois fois par an. Les représentations durent environ 1h15 avec en première partie des sketchs d’une dizaine de minutes imaginés par des humoristes en devenir. 

Pendant les vacances scolaires, spectacles humoristiques mêlant gag, musique, magie et poésie sont organisés pour les plus jeunes. Moins longs, entre 30 et 45 minutes, ils s’adaptent à l’âge des enfants : 1-6 ans ou 6-12 ans.

Il est recommandé de réserver sa place – même si le théâtre organise une vente de billet sur place – notamment pour le Gavé Stylé qui joue à guichet fermé. 

  • Pas de frais d’adhésion. Spectacles enfants à partir de 8€. Spectacles adultes de 10 à 12€. Gavé Style Comedy Club 5,5€ avec une consommation offerte.
    Réservation en ligne ou au 06 80 28 02 40.
    39 rue Paul Verlaine, Bordeaux / Arrêt tram C : Paul Doumer.
    Ouvert du jeudi au samedi de 20h30 à 23h.

3- Les bricolos

La Chiffonne Rit 

Dans un ancien hangar, à quelques pas de l’avenue Thiers, se cache un espace de coworking atypique. Une trentaine d’artisans et créateurs – luthier, shaper, bijoutier, ébéniste, floqueur, architecte – partagent leur savoir faire dans un atelier partagé.

À la Chiffonne Rit, bricolage rime avec partage. (LD/Rue 89 Bordeaux)

Les graffitis sur les murs, la décoration désassortie et les œuvres exposées témoignent de l’énergie créative qui règne ici. Ouvert il y a cinq ans, l’ancien garage automobile est entretenu par les résidents eux même : création d’une cabane dans la cour, construction d’un auvent pour améliorer l’isolation intérieure et autres chantiers pour aménager les lieux.

Chiffonniers, habitants du quartier ou simples curieux, s’ils viennent à la Chiffo c’est aussi pour son bar associatif. Que ce soit pour boire une mousse ou pour disputer une partie de billard en écoutant de la bonne musique, l’ambiance y est conviviale. 

Toute l’année la Chiffonne Rit accueille des événements : marché de noël des créateurs locaux l’hiver et soirées jeux vidéos, projection de films, spectacles cabaret mais aussi concerts open air au printemps et en été. 

Un petit atelier ouvert, la « bricothèque » mets des outils à disposition du public pour venir bricoler sur place. Accessible à tous ! 

  • Adhésion annuelle au bar à prix libre.
    77 rue de la Reinette, Bordeaux / Arrêt tram A : Galin.
    Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 21h.

La Cantine du Garage

Bus et dôme géodésique sont les réfectoires de la Cantine. (LD/Rue 89 Bordeaux)

Connu pour ses ateliers participatifs de réparation de vélos ou voitures, le Garage Moderne a ouvert sa cantine associative en 2018. Entre les bus aquitains, les fauteuils dépareillés et les objets chinés, vous pourrez y consommer des collations et boissons à toutes heures.

Le midi, la formule déjeuner propose deux plats de saison (un avec viande à 7€ et un végétarien à 5€) accompagnés d’un dessert (3€), le tout fait maison. La carte du jour est annoncée dans la matinée sur la page Facebook. Réservation demandée. 

Il est possible d’emporter son repas (doggy bag fourni mais vous pouvez venir avec votre boite de conservation) ou de le savourer à l’intérieur d’un bus ou du dôme géodésique, chauffés en hiver, ou sur la terrasse lorsque le temps le permet. 

Entre avril et octobre, le Garage organise des afterwork, le jeudi de 19h à 23h : vernissage, DJ sets, concerts où grignotages (sandwiches, assiettes de fromage / charcuterie) et menu soirée sont cuisinés pour l’occasion. Une alternative à la Halle de Bacalan voisine.

  • Adhésion annuelle à la cantine de 3€.
    1 rue des Étrangers, Bordeaux / Arrêt tram B : Rue Achard.
    Ouverte du mardi au samedi de 11h à 18h.

4- Les décontractés

La Laiterie

C’est certainement parce que l’accueil y est chaleureux et qu’il s’agit du jardin de la propriété familiale que les visiteurs s’y sentent « comme à la maison ». Havre de paix de 500m2, arbustes, transats et hamacs en font l’endroit idéal pour se détendre après le travail. 

Lorsque La Laiterie n’organise pas d’événements, elle reçoit des associations locales pour des vide-dressing, vide-grenier, concert, théâtre… En couple, seul ou entre amis, la végétation a créé des petits espaces intimistes, mais les adhérents peuvent aussi bien se retrouver autour d’une partie de pétanque ou de fléchettes.

Verdure luxuriante et ambiance familiale à La Laiterie. (Archives La Laiterie)

Le bistrot privilégie les produits locaux et frais : bière artisanale de la brasserie Gasconha à Pessac, vin bio de Gironde, accompagnés de produits de conserverie pour l’apéritif : terrine, saucisson, tapenade… Boissons et grignotages sont à moins de 5€. 

En horaire afterwork, trois à quatre soirs par semaine (hors week-end), La Laiterie se limite à l’ouverture saisonnière : d’avril-mai à octobre. Comme le planning peut varier, souvent en raison des intempéries, tout est communiqué via la page Facebook.

  • Adhésion annuelle de 3€.
    Impasse Vieilletour, Talence / Arrêt tram B : Roustaing (à 1km).

5- Les noctambules

One percent

Autrefois rue de Courbin, le bar associatif a déménagé en août 2018 pour un espace plus grand, toujours dans l’hyper-centre de Bordeaux et proche de la Place de la Victoire.

Plus qu’un bar de nuit, One Percent se veut être un lieu culturel : expositions (objets, photographies, dessins, peintures…), stand-up et théâtre y sont présentés par des artistes locaux. 

Touche à tout, les DJ sets sont variés et se laissent aller sur de l’électro, du hip-hop, du jazz mais aussi du freestyle. D’ici un mois, la cave aménagée au sous-sol devrait accueillir les événements et concerts dans un espace qui sera non fumeur.

  • Adhésion annuelle de 4€.
    15 rue de Candale, Bordeaux / Arrêt tram B : Victoire.
    Ouvert du mardi au samedi de 22h (plus tôt si vernissage) à 4h.

Esperanza

Le dernier né des bars associatif bordelais a ouvert ses portes en septembre 2018. Temple musical en plein centre de Bordeaux, l’Esperanza fait appel à des DJ professionnels et amateurs du jeudi au samedi, le mercredi soir étant dédié aux concerts.

Aux platines, les artistes régionaux font danser les noctambules principalement sur de la musique électronique. L’occasion pour les jeunes talentueux de se faire la main en mixant devant quelques dizaines d’auditeurs et de spectateurs. 

Régulièrement, l’association Octofolies, organisatrice d’un festival landais de musique actuelle, fait vibrer le sous-sol de l’Esperanza au rythme de la house et de la techno. Rapidement remplies, la salle principale et la cave aménagée ne peuvent accueillir qu’une cinquantaine de personnes, souvent des habitués, les proches ou « l’ami d’un ami » des artistes à l’affiche. 

La carte du bar propose une quinzaine de références de bières, du champagne, du vin et des boissons sans alcool.

Et parce que le lieu souhaite favoriser les échanges autour de la culture, un libraire indépendant mets des livres à disposition des adhérents en libre service.

  • Adhésion annuelle de 5€.
    60 Cours Pasteur, Bordeaux / Arrêt tram B : Victoire.
    Ouvert du mercredi au samedi de 22h30 à 4h.

Paul Bert a besoin de soutien

Autrefois nommé Réseau 32, cela fait plus de trente ans que le Réseau Paul Bert propose aux habitants des activités et services pour favoriser les échanges : bar et brasserie à des tarifs accessibles, des concerts, vernissages, ateliers cuisine, couture, gymnastique, radio, cours d’apicultures et jardinage…

Installé depuis 2005 dans un immeuble du quartier Saint-Paul à Bordeaux, le Réseau Paul Bert accueille les personnes dans le besoin et les accompagne dans une réinsertion en organisant des cours de français langue étrangère, et un accompagnement scolaire, en mettant à disposition un accès à internet, une laverie et un espace sanitaire (douches, hammam, coiffeur).

Afin de développer ces activités d’intégration et de découverte et permettre d’améliorer l’espace sanitaire, le Réseau Paul Bert lance une campagne de crowfunding. Financé par des subventions publiques de l’état et des collectivités territoriales, quelques dons privés et les participations des bénéficiaires, le RPB se tourne cette fois vers le financement participatif.

L'AUTEUR
Lisa Douard
Journaliste en formation, en licence des sciences de l'information et de la communication de l'université Bordeaux Montaigne.

En BREF

Radio France enterre les locales de FIP, dont Bordeaux-Arcachon

par La Rédaction. 3 707 visites. 3 commentaires.

Gilles Bertin, le punk braqueur repenti est mort

par Walid Salem. 3 929 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un arrêté anti-pesticides au Haillan après les résultats de la Campagne Glyphosate

par Walid Salem. 716 visites. Aucun commentaire pour l'instant.