Enquêtes et actualités gavé locales

Fêtons ensemble nos 10 ans, abonnement 10€/an : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
659 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

La consommation d’alcool interdite dans le centre, les parcs et les quais de Bordeaux

A partir de ce jeudi 4 mars, et jusqu’au 18 mars, il est désormais interdit de consommer de l’alcool sur la voie publique entre 11h et 18h à Bordeaux. La préfecture de la Gironde a publié un arrêté, après concertation avec la mairie, pour « éviter un nouveau confinement ».

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

La consommation d’alcool interdite dans le centre, les parcs et les quais de Bordeaux

Sur les quais de Bordeaux, à proximité des bars ou restaurants proposant de la vente d’alcool à emporter, ils étaient nombreux les Bordelais à s’agglutiner pour boire un verre avec le beau temps de ces derniers jours. Et parfois, le dernier verre flirtait même avec l’heure du couvre-feu. En conséquence, le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic, avait envisagé avec la préfecture des « mesures à prendre pour éviter et sanctionner un certain nombre de comportements irresponsables ».

C’est chose faite, et un arrêté vient de tomber ce mercredi. Selon la Préfecture de la Gironde, « ces rassemblements entraînent des comportements contraires au respect des gestes barrières (distanciation sociale, port du masque…) favorisant ainsi la propagation du virus à l’heure où la situation sanitaire reste fragile ». Fabienne Buccio, préfète de la Gironde, a ainsi interdit la consommation d’alcool sur la voie publique dans le centre-ville de Bordeaux ainsi que dans les parcs et jardins de la ville entre 11h00 et 18h00 à compter du 4 mars et jusqu’au 18 mars 2021.

Rive gauche et droite

Le périmètre est celui d’un centre-ville élargi qui s’étend, rive gauche, entre le cours de la Martinique et le cours de la Marne, ainsi que les berges de la Garonne entre le pont Saint-Jean et le pont Chaban-Delmas ; et également rive droite place Stalingrad et une partie de l’avenue Thiers, ainsi que les berges de la Garonne entre le pont de pierre et pont Chaban-Delmas.

Le non-respect de cette interdiction coûtera 135€. La préfecture prévient que « les polices nationale et municipale seront mobilisées pour faire respecter cette nouvelle mesure et veiller au respect des autres règles sanitaires en vigueur notamment l’interdiction de rassemblement de plus de 6 personnes sur la voie publique ».

Enfin un appel à la vigilance et au civisme de tous est lancé « pour freiner la progression du virus et éviter un nouveau confinement », et contenir l’épidémie. En effet, la circulation du virus et de ses variants s’accélère sur la commune de Bordeaux, avec un taux d’incidence de 171 pour 100 000 habitants sur la dernière semaine de février (119,9 pour le département de la Gironde), rapporte le communiqué.


#couvre feu

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


Covid-19 : une prudente levée des restrictions en Nouvelle-Aquitaine

Photo : WS/Rue89 Bordeaux

Quand la pause déjeuner grignote sur les espaces publics bordelais
Partager
Plus d'options