Média militant pour une info de proximité
Média militant pour une info de proximité
Le phare de Cordouan inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco
Culture 

Le phare de Cordouan inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco

par Walid Salem.
Publié le 24 juillet 2021.
Imprimé le 24 septembre 2021 à 20:05
397 visites. 2 commentaires.

Le « roi des phares » vient d’être sélectionné par le Comité du patrimoine mondial de l’Unesco réuni en ligne depuis le 16 juillet et présidé depuis Fuzhou, en Chine.

La décision était attendue en 2020, mais la pandémie de la Covid-19 a chamboulé le programme. Finalement, la 44e session se tient cette année et en ligne depuis le 16 juillet, et jusqu’à 31, présidée depuis Fuzhou en Chine. Ce 24 juillet, le Comité du patrimoine mondial a commencé à inscrire les sites proposés sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco, en débutant par les 24 propositions d’inscription qui n’ont pas pu être examinées l’année dernière, en plus des 18 de cette année.

Le phare de Cordouan, dont la candidature date de 2019, fait partie de la liste des sites inscrits.

https://twitter.com/UNESCO_fr/status/1418920443436752915

Trésor girondin

L’inscription du « roi des phares » est salué par de nombreux élus girondins, Jean-Luc Gleyze en tête. Le président du département se félicite de cette inscription avec beaucoup de lyrisme :

« Celui qui veille sur l’entrée de l’estuaire de la Gironde depuis plus de quatre siècles éclairera désormais le monde de sa lumière ! »

Jean-Luc Gleyze souligne par ailleurs que « cette annonce vient récompenser un travail commun lancé depuis 2016 avec le Smiddest et tous les acteurs du territoire pour protéger et valoriser ce trésor girondin ». Pascale Got, présidente du Smiddest (syndicat mixte pour le développement durable de l’Estuaire de la Gironde) et vice-présidente du département chargée de la protection de l’environnement, des espaces naturels sensibles et de la gestion des risques, se dit « émue et ravie ».

Vue du phare de Cordouan à marée montante (Yann Gwilhoù/Wikipedia)

« Le roi des phares, le phare des rois », également surnommé « le Versailles des Mers », se dresse à l’entrée de l’estuaire de la Gironde, à 7 kilomètres de la côte médocaine sur la commune du Verdon. Il est le dixième phare le plus élevé du monde et le troisième en France après ceux de l’île Vierge et de Gatteville. A la fois le plus ancien phare d’Europe (érigé en 1611) et le doyen des phares français en activité, celui-ci est le seul encore gardé et ouvert au public.

Classé Monument historique en 1862, le phare de Cordouan rejoint d’autres sites girondins inscrits au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, avec Bordeaux Port de la lune, la Juridiction de Saint-Émilion, le Verrou de l’Estuaire, les sites girondins des Chemins de Compostelle et la Cité Frugès à Pessac.

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Covid-19 : la décrue de l’épidémie s’accélère en Gironde

par Victoria Berthet. 1 230 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La statue de l’esclave Modeste Testas ciblée par un acte de vandalisme raciste ?

par Simon Barthélémy. 1 273 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Autoroute Bordeaux-Arcachon : vers un débat public sur la mise à 2X3 voies

par Victoria Berthet. 1 122 visites. 3 commentaires.
×