Enquêtes et actualités gavé locales

Pour les 10 ans de votre média : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
729 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

Combien nous coûtent les routes ?

L’Etat et les collectivités locales – au premier rang desquelles le Département et Bordeaux Métropole – continuent à investir chaque année des centaines de millions d’euros dans l’entretien et le développement du réseau routier en Gironde. Mais les pouvoirs publics affirment vouloir promouvoir des usages moins polluants de celui-ci. Deuxième volet de notre dossier « Des routes coûte que coûte ? »

,
Édition abonnés
Combien nous coûtent les routes ?
Encombrements sur l’entrée de l’A62 depuis la rocade de Bordeaux

.
Un puits sans fond. A peine ouverte fin 2022, la déviation du Taillan – 47 millions d’euros pour 8 kilomètres de bitume dans des espaces naturels sensibles – génère comme prévu une augmentation et un report du trafic sur les axes qui y sont connectés. Elle pose illico la question de l’élargissement à 2X2 voies de la route de Lacanau à Saint-Aubin – qui couterait elle 180 millions, toujours pour 8 km environ.
Ailleurs, 55 millions d’euros ont été investis par la Cobas (communauté de communes du sud du bassin) pour élargir l’axe A660-RD250, et y créer deux échangeurs. Cela « a mis en lumière l’absolue nécessité de poursuivre l’aménagement de la RN250-RD1250 » entre La Teste et Arcachon, en direction du Pyla, souligne la collectivité. Elle a lancé des études (pour plus de 2,5 millions d’euros), et la douloureuse pour ces 7,5 km devrait être dans les eaux des exemples précédents.
Le projet routier le plus emblématique de ces dernières années en Gironde est l’élargissement à 2X3 voies de la rocade de Bordeaux : 175 millions de francs (près de 41 millions d’euros) pour les 7 km entre les échangeurs de l’A62 et l’A63, puis 270 millions d’euros pour le tronçon entre les échangeurs 4 et 16, achevé l’an dernier. Et l’Etat propose deux nouveaux chantiers à 100 millions d’euros pour créer une voie supplémentaire à hauteur de Lormont et créer une bretelle reliant la rocade à la RN89 vers Libourne…

Iceberg

Ces seuls investissements réalisés lors des 10 dernières années dans la création ou l’élargissement des routes en Gironde flirtent ainsi avec le demi-milliard d’euros. Ils ne sont pourtant que la partie émergée de l’iceberg. Chaque année, les pouvoirs publics consacrent des sommes colossales au développement de leur réseau, afin de desservir les nouveaux quartiers, zones d’activité ou équipements sortant de terre, et à l’entretien de l’axe existant.
Rue89 Bordeaux a tenté d’en faire l’estimation. Impossible d’être exhaustif : il faudrait pour cela éplucher le budget de chaque commune, en charge des voiries. Mais nous nous sommes penchés sur les crédits consacrés aux routes par les trois principaux acteurs publics disposant de cette compétence – l’Etat, le Département de la Gironde et la Métropole.

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

Les coûts nécessaires à la construction et à l’entretien des infrastructures routières attirent moins l’attention du grand public que ceux des voies ferrées. Ils sont pourtant colossaux, et pour l’essentiel à la charge des contribuables, y compris le stationnement payant. Toute nouvelle route – comme la déviation du Taillan –, ou élargissement de voie existante, pousse en outre à la création ou à l’agrandissement du réseau.

Voir tous les articles

#A63

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


Autoroute Bordeaux – Arcachon : l’État penche pour la privatisation et le péage afin de payer l’élargissement

Photo : European Roads/Flickr/CC

Le trafic des camions régulé, les transports collectifs libérés bientôt sur la rocade de Bordeaux et les autoroutes
Autoroute Bordeaux-Arcachon : vers un débat public sur la mise à 2X3 voies

Photo : Simon Kempf/Wikipedia/CC

Partager
Plus d'options