Kiosque abonné  Vie pratique 

Des ateliers cuisine très hotte à Bordeaux

actualisé le 28/12/2017 à 23h31

Et si pour Noël ou un anniversaire, vous offriez une expérience comme un cours de cuisine, par exemple, plutôt qu’un cadeau matériel ? Les offres en la matière fleurissent à Bordeaux : gastro, bio, diet voire lieux de rencontre. Que valent-elles ? Rue89 Bordeaux a mouillé le tablier et testé 6 ateliers.

Le plus gastronomique : « Côté cours » à Bouliac

Depuis 2013, le Saint James, Relais & Châteaux dont le restaurant est tenu par Nicolas Magie (une étoile au Michelin), a son cours de cuisine pour débutants, amateurs ou talents confirmés de tous âges. Baptisé « Côté cours » et animé par Célia Girard, sous-chef de Nicolas Magie, il offre différentes thématiques : « Drôle de chef » pour les petits chefs en herbe, « Cuisine du monde » ou encore « Comme au Saint-James » pour découvrir les exigences de la cuisine gastronomique.

C’est ce dernier que nous avons testé. Il s’agissait de réaliser 3 recettes de la carte de la table étoilée : un tartare de langoustine au citron vert, gaspacho d’asperge et asperges grillées en entrée ; un rouget au chorizo, jus d’arêtes, artichauts et émulsion barigoule en plat ; un « Streusel » fraise, fenouil, crémeux au citron et basilic en dessert. Le tout accompagné d’un verre de vin accordé avec les mets.

A Côté cours, à Bouliac, on apprend à concocter des repas d'exception idéaux pour les fêtes. Encore faut-il savoir les reproduire!

A Côté cours, à Bouliac, on apprend à concocter des repas d’exception idéaux pour les fêtes. Encore faut-il savoir les reproduire ! (FH/Rue89 Bordeaux)

Beau menu qui allèche les papilles ! Mais qui nous a bien fait suer, il faut l’avouer, et découvrir toute une panoplie d’ustensiles et d’ingrédients insoupçonnés : mandoline, emporte-pièce et autres chinois ; queues de coriandre, lécithine et graines d’anis vert…

On aime : découvrir les coulisses d’un restaurant étoilé et astuces de grands chefs, apprendre à mitonner un plat, découvrir de nouveaux outils de cuisine et termes culinaires, apprendre à améliorer l’art du dressage des assiettes…

On aime moins : le prix qui lui est… astronomique. On peut préférer s’offrir un couvert au restaurant – dont le cadre est encore plus agréable – un midi et se laisser servir. Autre bémol : la quasi non reproductibilité de la recette chez soi pour un novice.

Prix : de 30 € pour « Drôles de chefs » à 155 € pour « Comme au Saint-James ».

Pendant les vacances de Noël : « Cours à thèmes » le mercredi, vendredi et dimanche, « Drôles de Chef » le mercredi après-midi, « Sortie de bureau » le vendredi soir, « Comme au Saint-James » le samedi matin et « Cuisine du monde » le samedi après-midi.

Le site du Saint-James Bouliac

Lire page suivante : Le plus diététiquement correct, les ateliers de Jeanne & Sophie

Le plus diététiquement correct : « Les ateliers de Jeanne & Sophie »

Manger sainement tout en se régalant, c'est possible grâce aux ateliers de Jeanne et Sophie, deux diététiciennes bordelaises.

Manger sainement tout en se régalant, c’est possible grâce aux ateliers de Jeanne et Sophie, deux diététiciennes bordelaises (FH/Rue89 Bordeaux)

Gaspacho de petits pois, fêta et menthe, rillettes de maquereaux au citron confit, pain sans gluten au sarrasin, champignons au paprika, gâteaux au chocolat et aux courgettes sans matière grasse, panacotta au thé matcha… Jeanne Laurent et Sophie Gury ne manquent pas d’idées pour rendre leurs créations diététiques aussi savoureuses que belles.

Toutes deux diététiciennes-nutritionnistes, Jeanne (référente en qualité hygiène en restauration collective) et Sophie (en libéral à Bordeaux), la vingtaine, se sont alliées pour transmettre leur savoir en matière de nutrition. Depuis juin 2017, elles proposent des ateliers de cuisine en partenariat avec Cook & Go – situé Quai des Marques et tenu par le cuisinier et manager Daniel Caquelin (voir ci-dessous) – à Bordeaux.

Leur créneau, c’est la santé/bien-être : minceur (« c’est léger et ça fait bronzer »), « se booster pour la rentrée », détox après les fêtes, végétarien, sans gluten, sans lactose, spécial grossesse ou maladies cardiovasculaires…

Pendant 1h30, une dizaine de participants préparent des produits de saison et, dans la mesure du possible, locaux et bio (œufs, produits laitiers, huile d’olive, fruits et légumes…), sous les conseils avisés des deux expertes. Ils dégustent ensuite ensemble entrée, plat et dessert.

Les deux jeunes femmes offrent aussi leurs services pour des ateliers thématiques de groupe dans les écoles, associations, entreprises, personnels de santé (EHPAD…), coach sportif afin de promouvoir l’équilibre et le plaisir alimentaires.

« Bien manger, manger bon est devenu un credo », constate Sophie Gury. « Mais pour y parvenir, il faut savoir cuisiner ! », ajoute Jeanne Laurent.

Comment relever ses plats sans trop les saler, quelles cuissons privilégier, quels aliments choisir en fonction de ses attentes, envies et pathologies, quelles substances à éviter (pesticides, additifs alimentaires, sucres « simples »)… Tous ces sujets peuvent être abordés.

« Nous avons voulu montrer que la diététique ce n’est pas forcément ennuyeux et rébarbatif. Cela peut être ludique, fun et riche en saveurs, poursuit Jeanne. L’équilibre, au final, c’est manger un peu de tout ».

C’est le secret de Jeanne et Sophie pourtant gourmandes, selon leurs dires.

On aime : les recettes originales, saines, avec des produits de saison, locaux et bio et faciles à reproduire ; l’accueil et le dynamisme des diététiciennes.

On aime moins : la fréquence faible des ateliers (un par mois) et le manque d’informations sur les prochains ateliers (un planning sera révélé en janvier)…

Prix : 69 € l’atelier de 5 à 15 personnes, animé par les deux jeunes femmes.

Le facebook de l’atelier et le site pour les réservations.

Pas de cours pendant les vacances de Noël, reprise en janvier 2018.

Lire page suivante : Le plus Meetic, Cook & Go


Le plus Meetic : Cook & Go

La cuisine, moment de partage et de rencontres, c'est le credo de "Cook & Go".

La cuisine, moment de partage et de rencontres, c’est le credo de « Cook & Go » (DR)

« La cuisine, ça rassemble », remarque Daniel Caquelin, ancien cuisinier dans des restaurants gastronomiques et manager de Cook & Go Bordeaux (franchise qui existe dans 5 autres villes). Partant de ce constat, il a eu l’idée de créer ponctuellement des rencontres atypiques en plus des ces cours classiques de cuisine d’1h30 à 2h : des challenges culinaires pour binômes voyant-non voyant, membres de Meetic (et non abonnés) ou entre chefs d’entreprises et employés potentiels… « Ils sont obligés de communiquer entre eux, cela créée une cohésion d’équipe », note le quinquagénaire.

On aime : l’originalité des ateliers proposés.

On aime moins : le nombre potentiellement trop important de participants.

Prix : de 39 à 69 € pour 1 à 2 participants.

Le site de Cook & Go et celui des évènements bordelais

Pendant les vacances de Noël : atelier parents/enfants 100 % dessert de Noël ou galette des rois, menu de Noël, menu after fêtes, voyage en Scandinavie, bon et bien dans son assiette : menu détox, atelier macarons…

Lire page suivante : Le plus thérapeutique, CUIS’in

Le plus intimiste et thérapeutique : CUIS’in les ateliers avec le Chef Jésus

Entre personnes atteintes de la même maladie, le cancer, les langues se délient et les tabous disparaissent autour de plats onctueux et préparés avec amour, dans la convivialité.

Entre personnes atteintes de la même maladie, le cancer, les langues se délient autour de la cuisine (FH/Rue89 Bordeaux)

Après avoir dirigé les cuisines de plusieurs restaurants en Gironde, cet ancien professeur d’espagnol a créé en 2009 des cours de cuisine pour 4 à 5 personnes chez lui, à son domicile proche de la gare Saint-Jean. Sollicité par l’Institut Bergonié, centre de lutte contre le cancer à Bordeaux, et sensibilisé à cette maladie dont dont sa mère était atteinte, il propose 10 rendez-vous annuels gratuits (financés par le grossiste alimentaire pour professionnels Pomona) pour les personnes qui traversent cette épreuve.

« Je souhaite proposer des recettes qui allient produits de qualité, équilibre nutritionnel et plaisir. Il ne s’agit pas de « nourriture thérapeutique » ! On évite les carences et les excès et on revisite la panorama des saveurs pour séduire des personnes dont l’appétit et le goût sont chamboulés par les traitements », souligne le chef Jésus – qui intervient aussi à la Maison Rose et que l’on peut retrouver dans l’émission « Le Grand Miam » sur France Bleu Gironde du lundi au vendredi à 10h05.

Au menu (dont les recettes sont envoyées ensuite par mail) : tartare de magret de canard cuit par un assaisonnement avec petits légumes cuisinés, pruneaux infusés au thé, moutarde aromatisée, pâte de curry et autres condiments. En plat, riz noir vénéré aux asperges et céleri branche – des légumes primeurs – et petit brie panné avec réduction au jus d’oranges fraîchement pressées.

« Ces ateliers conviviaux permettent de rencontrer d’autres personnes aussi concernées par la maladie. Quelque chose de commun nous lie. Ce n’est pas pour autant qu’on discute « cancer », mais il n’y a pas de tabou. Et nous apprenons à cuisiner différemment pour satisfaire nos papilles, corps et esprit malmenés. »

On aime : le bien-être apportée aux malades, le moment de partage et de convivialité au domicile du chef autour de plats originaux concoctés avec des aliments simples, les trucs et astuces qu’il distille.

On aime moins : il faut attendre longtemps pour avoir une place. Chef Jésus souhaiterait trouver d’autres financeurs pour proposer au moins deux rendez-vous mensuels.

Prix : ateliers culinaires pour les malades : gratuit pour les patients en soins à l’Instut Bergonié (après inscription à l’espace rencontre information). Autres ateliers : de 70 à 200 €.

Le site de Chef Jésus 

Lire page suivante : Le plus « C’est pas sorcier », le Labo Miam ! Expériences en cuisine


Le plus « C’est pas sorcier » : Le Labo Miam ! Expériences en cuisine

Réussir une mayonnaise, cuire un oeuf à la coque, faire de la glace...La cuisine, c'est de la chimie! Les petits Bordelais peuvent l'expérimenter à Cap Sciences au travers d'ateliers thématiques.

La cuisine, c’est de la chimie que les petits Bordelais peuvent expérimenter à Cap Sciences (DR)

Jusqu’au mois d’août 2018, Cap Sciences propose aux enfants âgés entre 6 et 12 ans de découvrir les phénomènes scientifiques qui permettent de confectionner un plat. Car derrière une recette de cuisine se cachent la biologie, la physique-chimie, les mathématiques…

Dans un laboratoire d’expériences culinaires, les petits chefs – ou plutôt scientifiques – en herbe peuvent, durant une heure, observer, expérimenter, tester et réaliser une recette qui éveille leurs 5 sens. Au menu – qui change chaque mois : cuisine des spationautes, muffins et mathématiques, œuf au plat moléculaire ou encore les secrets du soufflé.

« Mon fils âgé de 8 ans adore, témoigne la Bordelaise Laure Espieu : il apprend plein de choses, expérimente la physique, la chimie et les maths en cuisinant, et essaie de comprendre des phénomènes qu’il observe. C’est pédagogique, simple, fun et les thèmes varient en fonction des saisons. En plus, les enfants ont le plaisir de déguster ce qu’ils ont fabriqué. Sa petite sœur est très jalouse. Elle a hâte d’avoir l’âge d’y participer !»

On aime : les recettes qui changent chaque mois, le prix accessible. Et les petits apprentis en redemandent, preuve que ça plaît.

On aime moins : ?

Prix : 7 euros.

Le site de Cap Sciences

Pendant les vacances de Noël : le samedi de 15h30 à 16h30, « Au cœur du chocolat » jusqu’au 31 décembre, « Oeuf à la loupe » à partir du 2 janvier.

Lire page suivante : Le plus « cuisine du quotidien », l’Atelier des Chefs

Le plus « cuisine du quotidien » : L’Atelier des Chefs

Cuisiner rapidement des plats du quotidien, simples mais efficaces, le temps d'un déjeuner, c'est ce que propose notamment l'Atelier des Chefs.

Cuisiner rapidement des plats du quotidien, le temps d’un déjeuner, c’est ce que propose notamment l’Atelier des Chefs. (FH/Rue89 Bordeaux)

C’est en 2004 que Nicolas Bergerault, alors cadre chez « Nestlé Food Services » et passionné de cuisine, créé avec son frère cet atelier pour remettre les Français aux fourneaux et redonner à la cuisine du quotidien ses lettres de noblesse. Depuis, ils ont essaimé puisqu’il existe désormais 13 cours en France, dont deux à Bordeaux, l’un situé à deux pas de la place Gambetta et l’autre chez le fabricant de cannelés Baillardran.

Plusieurs formats existent : express à l’heure du déjeuner, des sessions d’une heure et demie ou de deux heures pour des repas complets, des thématiques (pâtisserie, cuisine italienne, cuisine bistrot…), possibilité aussi de privatiser l’espace pour des cours particuliers (« team building » en entreprises…). Le tout animé par un chef professionnel.

Les ateliers comprennent tous un espace boutique qui propose des ustensiles, produits d’épicerie fine et livres de cuisine. Un petit business.

On aime : ne plus être désemparé(e) face au dilemme quotidien du « Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? », l’accueil et la boutique qui propose tous les ustensiles du parfait cuisinier. Gare toutefois à ne pas trop succomber à la tentation au risque de payer une note salée.

On aime moins : le côté trop « cuisine du quotidien » que l’on connaît bien et pratique déjà tous les jours, et l’aspect mercantile : impossible de ressortir de l’atelier sans le fameux zesteur-râpe ou l’éplucheur à tomates, vivement recommandés et utilisés par le chef !

Prix : à partir de 17 euros/personne la pause déjeuner…

Le site de l’Atelier des Chefs

Pendant les vacances de Noël : « Saveurs des marchés de Noël ! », « Apprenez à réaliser votre menu de fête », « Réalisez votre bûche de Noël et ses mignardises » et « L’art de la cuisine japonaise » le 23 décembre, « Parent/enfant (6/12 ans) », « La folie du foie gras » le 26 décembre, « Graine de chefs (enfants de 6 à 12 ans) – Accro au choco ! » et « Saveurs asiatiques » le 27 décembre, « Les classiques des macarons » le 28 décembre, « Menu chic pour le réveillon » le 29 décembre…

L'AUTEUR
Florence Heimburger
Florence Heimburger
Journaliste indépendante
En BREF

Contre l’expulsion de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, la Victoire s’enflamme

par Taline Oundjian. 995 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La Cimade monte au créneau contre le projet de loi asile et immigration

par Clement Amathieux. 459 visites. 1 commentaire.

Une consultation citoyenne sur le revenu de base lancée par 13 départements, dont la Gironde

par Simon Barthélémy. 578 visites. 1 commentaire.