Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Coronavirus : votre avis nous intéresse
Back Office 

Coronavirus : votre avis nous intéresse

par La Rédaction.
Publié le 18 avril 2020.
Imprimé le 06 mars 2021 à 18:00
1 088 visites. 1 commentaire.

Un mois après l’annonce du confinement, et un peu moins d’un mois avant sa fin espérée, retour sur le traitement d’une actualité qui a monopolisé la rédaction de Rue89 Bordeaux et rappel des propositions mises en place pour l’occasion. Un abonnement annuel est à gagner si vous dénichez le sujet « Tout sauf le coronavirus ».

On se souviendra longtemps du 16 mars 2020. Première dans l’histoire contemporaine, le président de la République annonce le confinement pour tous les Français après avoir demandé la fermeture des écoles quelques jours plutôt. Emmanuel Macron déclare alors que « la France est en guerre » et demande à ses compatriotes de « rester à la maison ».

Depuis ce jour-là, une grande partie du pays est à l’arrêt : les élections municipales sont suspendues après le premier tour, tous les événements culturels et les compétitions sportives sont annulés, les activités économiques et les initiatives entrepreneuriales sont gelées, seuls les secteurs liés à la pandémie restent actifs ainsi que les filières en relation avec les produits de première nécessité… Dès lors, on ne parle plus et on ne traite plus les sujets que par le prisme du Coronavirus.

« Bordelais reste chez toi » encore un mois

L’équipe de Rue89 Bordeaux, tout juste sortie d’une campagne d’abonnement qui mettait l’avenir du média en jeu, s’est retrouvée happée par l’actualité. Avant d’évoquer la mobilisation de nos journalistes sur le sujet, rappelons tout d’abord l’offre pour accéder gratuitement à nos contenus pour abonnés le temps du confinement.

Celle-ci, expliquée en détail ici, est renouvelée pour un mois supplémentaire avec le même code : « Bordelaisrestecheztoi ». Elle permet un accès gratuit à notre kiosque pour abonnés pendant 30 jours à partir de la date d’inscription. Si le principe de cette offre nécessite une inscription et la fourniture de données personnelles, c’est tout simplement parce que cette promotion était la plus rapide à mettre en place et la moins couteuse.

Cependant, soyez certains que vos données ne seront en aucun cas exploitées. Un avertissement vous sera adressé pour vous prévenir que le mois suivant sera payant et il vous appartiendra de suspendre ou pas votre inscription.

Sachez par ailleurs que nos journalistes ont fourni 18 articles, reportages et enquêtes fouillées en lien avec le coronavirus dans le kiosque abonnés.

Plus de 70 articles sur le Coronavirus

Bien avant l’annonce du confinement, le tag Coronavirus est apparu sur votre média avec un premier article fin janvier : Une contamination au Coronavirus chinois confirmée à Bordeaux. Nous avons aussitôt embrayé pour fournir les informations essentielles, par le biais notamment de nos directs qui ont réuni jusqu’à 40000 visiteurs, et aussi par des angles avisés mesurant l’impact de la pandémie sur le secteur viticole et les commerces « non indispensables », ainsi que les effets du confinement sur la continuité pédagogique à la maison, les étudiants précaires et les violences conjugales.

Vous avez aussi pu découvrir une série spéciale pour les circonstances : « Derrières les murs ». Celle-ci a exploré l’univers carcéral et les conditions du confinement des détenus dans les prisons, la solitude des séniors dans des Ehpad dépassés par la situation, la vie chamboulée des cités de la métropole : aux Aubiers, au Grand Parc ou à Saige. Vous avez également découvert deux nouvelles rubriques : La Belle Coquine et Voix des faits, inaugurées tout naturellement par le prisme de la pandémie.

A noter également l’espace ouvert à nos lecteurs, le blog « Ecrire le confinement », où vos textes, vos ressentis, vos témoignages… sont publiés. N’hésitez pas à envoyer vos textes ici.

Après plus de 70 articles fournis sur le sujet, nous voulons demander votre avis. Avons nous été à la hauteur de cette actualité unique en son genre ? Avons nous apporté les informations utiles à votre quotidien dans ces conditions difficiles ? Avons nous réussi à vous garder un lien avec le monde extérieur ? Votre avis nous intéresse.

Tout sauf le coronavirus !

Le travail de nos journalistes, quoique confinés la plupart du temps, continue. D’autres articles complèteront la série « Derrière les murs » et nourriront les nouvelles rubriques. Mais quid de l’après confinement ?

C’est la question que nous aborderons ensemble lors d’une conférence de rédaction publique bientôt proposée à nos abonnés. Elle se fera par visio-conférence et permettra de répondre à vos attentes et vos envies de sujets. Les précisions suivront dans les prochains jours.

Mais pourquoi attendre le déconfinement pour soumettre des idées de sujets ? Nous sommes déjà ouverts à vos propositions. Une seule condition : trouver un sujet à traiter sans aucun lien avec le coronavirus, ni de près, ni de loin, avant la fin du confinement. Seule condition : que votre proposition ait une dimension locale.

Le sujet retenu permettra à son instigateur de gagner un abonnement d’un an à Rue89 Bordeaux. S’il est déjà abonné, il lui sera possible de l’offrir.

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

La statue de Chaban-Delmas travestie et baptisée Jacqueline en vue du 8 mars

par Simon Barthélémy. 1 090 visites. 1 commentaire.

Un Bus Covid’mobile pour des dépistages de proximité à Bordeaux Métropole

par Shan Cousineau. 314 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Bordeaux adopte une motion pour la mise à l’abri des jeunes étrangers en recours

par Victoria Berthet. 4 023 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×